Home / Curation / Numerama / Vous avez acheté une « valise connectée » hors de prix ? Les compagnies aériennes n’en veulent pas
Vous avez acheté une « valise connectée » hors de prix ? Les compagnies aériennes n’en veulent pas

Vous avez acheté une « valise connectée » hors de prix ? Les compagnies aériennes n’en veulent pas

Les valises, sacs et autres bagages connectés ne sont plus les bienvenus dans la soute ou en cabine de certains vols. Plusieurs compagnies aériennes américaines s’inquiètent du fait que les batteries intégrées à ces objets soient inamovibles.

Ça y est, vous voilà enfin l’heureux ou heureuse propriétaire d’une valise connectée flambant neuve. Vous vous apprêtez à déambuler fièrement avec dans les couloirs d’un aéroport ? Nous ne voudrions pas doucher votre enthousiasme, mais vous devriez peut-être lire ce qui suit — surtout si vous embarquez avec une compagnie américaine.

En effet, les principales compagnies aériennes des États-Unis tombent presque toutes d’accord pour dire que la présence de valises et autres bagages intelligents ne sont pas souhaitables à bord.

American Airlines — qui rencontre quelques problèmes actuellement –, Delta Air Lines et Alaska Airlines exigent en effet que leurs clients ôtent les batteries au lithium de leurs bagages pour les conserver à part, en raison de leur fâcheuse tendance à exploser.

Or, les batteries ou piles contenues dans les bagages vendus comme intelligents ne sont pas amovibles, ce que la plupart des compagnies aériennes américaines jugent dangereux.

Ainsi, American Airlines a déclaré que ces batteries « créent un risque lorsqu’elles sont placées dans la soute d’un avion. » United Continental et Southwest Airlines avait déjà fait savoir, de leur côté, que les bagages intelligents subiraient des restrictions à bord de leurs avions.

Au total, plus de 80 % du trafic aérien aux États-Unis pourrait être concerné par cette mesure. Delta Air Lines et Alaska Airlines appliqueront cette interdiction aux bagages à main à compter du 15 janvier 2018.

Pour le leader du marché, « c’est un pas en arrière »

L’entreprise Bluesmart, leader du marché des bagages connectés, a regretté ces nouvelles règles de fonctionnement : « C’est un pas en arrière non seulement pour la technologie du voyage, mais aussi un obstacle à la rationalisation et l’amélioration de nos façons de voyager. »

En octobre 2016, un Samsung Galaxy Note 7 avait pris feu à bord d’un avion, juste avant son décollage d’un aéroport américain. L’incident était suffisamment inquiétant pour que l’on comprenne la réticence désormais affichée par les compagnies aériennes à l’égard des objets intégrant des batteries au lithium-ion.

Partager sur les réseaux sociaux

Source : Numerama

About ccom2a

Check Also

Cette startup veut vendre son semi-remorque électrique avant celui de Tesla

Cette startup veut vendre son semi-remorque électrique avant celui de Tesla

Thor Trucks est une startup californienne très ambitieuse. Avec son camion électrique, l’ET-One, elle entend …