Home / Non classé / La start-up française SnapPress, spécialiste de l’imprimé augmenté

La start-up française SnapPress, spécialiste de l’imprimé augmenté

La start-up française SnapPress, spécialiste de l’imprimé augmenté, lance DROP, la 1ère chaîne en réalité augmentée.

SnapPress, start-up innovante spécialisée dans l’imprimé augmenté, lance la première chaîne de réalité augmentée sous le nom de DROP. Une levée de fonds d’1M€ d’amorçage obtenue auprès des holding Prenant et SEPFI permettra à cette jeune pousse parisienne d’asseoir son implantation dans la France entière.

Qu’est-ce que SnapPress?

SnapPress est le 1er navigateur sur papier. Grâce à l’appareil photo des mobiles ou tablettes, les utilisateurs de SnapPress pourront «snaper» tous types d’imprimés (magazines, livres, packagings, affiches, etc…) pour révéler des contenus numériques qui s’y cachent. C’est une nouvelle expérience de lecture qui donne l’accès à une multitude d’informations (vidéo, jeux, animations 3D, offres, contenus exclusifs et bien plus encore, etc…).

Christophe Bossut, co-Founder de SnapPress, pourquoi et comment est née SnapPress ?

Guy Le Hénaff, fondateur et directeur d’Hurricodes Inc., et moi nous connaissons depuis plus de 20 ans. Nous avons tous les deux un parcours technique dans le prépresse. Nous nous sommes retrouvés en 2013 sur des projets communs concernant le papier connecté au sein du Groupe Revue Fiduciaire. Le Groupe Revue Fiduciaire connaissait alors un grand succès avec sa nouvelle application de papier augmenté GRF+ (application qui actualise en temps réel des ouvrages publiés par le Groupe et qui permet d’accéder à un moteur de recherche sur le fonds connecté). L’engouement des utilisateurs nous a fait penser qu’un usage BtoC était accessible. Nous avons alors décidé de lancer un navigateur universel. Imaginez : Chrome, Safari, Internet Explorer ou encore Mozilla Firefox disponibles sur papier! L’idée de SnapPress était née, réconcilier papier et nouvelles technologies grâce à la réalité augmentée.

Une rencontre décisive : Guillaume Benech, le plus jeune éditeur de France

C’est à ce moment que je rencontre Guillaume Benech, le plus jeune éditeur de France, lauréat des Digischool Hype Award 2016. À 16 ans, Guillaume avait déjà fondé sa maison d’édition, L’Petit Mardi, et publié une saga jeunesse chez l’éditeur Michel Lafon. Déçu par le lancement internet de sa revue qui n’atteint pas le succès escompté, il constate que son lectorat lui préfère finalement la version imprimée. Convaincu que papier et digital se complètent, il décide d’allier les deux et découvre SnapPress qu’il adopte dans son travail d’édition et de journalisme. Ses lecteurs adhèrent à SnapPress mais sont frustrés de n’être que spectateurs. Pour combler cette frustration, SnapPress propose alors à Guillaume un service qui permettrait à chacun de déposer et révéler des commentaires en réalité augmentée sur tous types d’imprimés. Le DROP est créé et Guillaume devient le premier rédacteur à utiliser la réalité augmentée pour interagir avec la presse en déposant ses billets d’humeur sur les articles de presse et unes de journaux, c’est un néo-journaliste. Ses followers sont notifiés dans leur fil d’actualité chaque fois que Guillaume dépose un Drop.

Guillaume, comment utilisez-vous le Drop dans votre quotidien?

Je l’utilise pour tout! Une «critique de cinéma» sur les affiches de films, un « tag virtuel » sur les œuvres d’art, je fais une caricature des politiques sur leurs affiches de campagne, c’est très ludique! Je laisse des commentaires sur tout ce qui m’entoure et j’invite mes amis. La communauté des DropR s’agrandit vite.

Comment faire pour « Droper » ?

Pour utiliser SnapPress et droper : Télécharger l’application Snappress sur les stores puis « snaper » ce communiqué ou n’importe quel visuel. Si le support a déjà été “dropé”, des messages et contenus supplémentaires se révèlent comme par magie, grâce à la réalité augmentée. Si aucun Drop n’a encore été déposé, l’utilisateur est alors invité à en créer un puis à le partager grâce à son compte Facebook. Les utilisateurs peuvent réagir aux Drops déjà déposés en postant des commentaires à la manière d’un forum.

About ccom2a

Check Also

Vulog recrute son nouveau CTO dans la Silicon Valley : François Colon

Paris, France – 4 Mai 2017 – Vulog, start-up française leader mondial des technologies d‘autopartage …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *