LUCIBEL annonce avoir conclu un accord de distribution de ses solutions LiFi avec le distributeur à valeur ajoutée DistriWan

LUCIBEL, spécialiste français de solutions LED, distribuera ses produits LiFi, à travers le distributeur DistriWan pour servir le plus grand nombre de revendeurs d’infrastructures IT en France.

Dans le cadre de la commercialisation de son offre, Lucibel adapte son modèle de vente en développant la vente indirecte et l’accès aux intégrateurs IT afin de commercialiser le plus largement possible ses innovations LiFi. DistriWan apparait comme un partenaire de choix pour porter l’offre LiFi qui fait converger le monde de l’éclairage LED et celui des télécommunications et infrastructures sans fil.

Frédéric Faurie, Directeur Général de DistriWan : « Les innovations et les nouvelles technologies que développe LUCIBEL ont un succès indéniable sur le marché. DistriWan s’efforce toujours de proposer des solutions et marques innovantes, les opportunités de business sont évidentes sur certains marchés spécifiques, l’offre ²LiFi by Lucibel² est particulièrement attrayante par sa nouveauté et ouvre d’importantes perspectives à terme pour DistriWan et ses clients. »

Didier Cousin, Directeur du Channel LiFi de Lucibel, précise : « DistriWan a une véritable expertise et un savoir faire des architectures réseau et notamment du sans fil et du WIFI, c’est un partenaire de choix pour couvrir le marché français des revendeurs IT & communication. La proximité qu’entretient DistriWan avec ses clients tant au niveau commercial que technique garantit que notre solution sera très vite adoptée par ses clients friands de nouveauté, la complémentarité des solutions et produits proposés par DistriWan est évidente, la collaboration est prometteuse. »

LUCIBEL compte ainsi renforcer sa position de leader sur le marché naissant du LiFi en mettant en place son réseau de revendeurs et d’intégrateurs IT. DistriWan est un relais précieux auprès des revendeurs qui adressent les clients finaux sur le marché et qui vont pouvoir bénéficier de cette offre différenciatrice.

LUCIBEL élargit son offre et se différencie en proposant de nouveaux produits et solutions à ses clients revendeurs qui montrent un intérêt pour le LiFi et sont prêts à l’adopter en complément ou alternative des solutions sans fil actuelles.

A propos de Lucibel :

LUCIBEL est un groupe français innovant, qui conçoit et fabrique en France des produits et solutions d’éclairage de nouvelle génération issues de la technologie LED. LUCIBEL est également pionnier dans le développement et la commercialisation du LiFi, solution d’accès à internet par la lumière co développée avec son partenaire écossais pureLiFi.

Pour plus d’informations, merci de consulter le site internet www.lucibel.com

Des bornes pour rester connecté sur les circuits des châteaux à vélo

La destination Blois-Chambord a adopté les CharLi Charger : d’ici l’été, 100 bornes de recharge pour objets connectés seront disponibles en libre-service gratuitement sur les circuits des châteaux à vélo. Un service désormais indispensable pour des cyclotouristes toujours plus connectés.

Plus jamais peur de la panne de batterie ! Les cyclotouristes les plus accros à leur smartphone ou à leur tablette peuvent partir en toute confiance à la découverte des châteaux de la Loire : où qu’ils se rendent, ils pourront trouver un chargeur gratuit.

Petit à petit, les bornes de recharge CharLi Charger fleurissent dans les offices de tourisme, les sites touristiques, les cafés, les restaurants, les campings… L’Office de tourisme Blois-Chambord a déjà installé 45 bornes en libre-service dans les lieux situés sur les boucles cyclistes. D’ici l’été, 100 bornes seront accessibles sur l’ensemble du territoire des châteaux, de la destination. Objectif : offrir un service optimal sur les 65 communes et 400 kilomètres de circuits concernés.

Un « service Plus » pour les touristes

Accro ou pas à son smartphone, chacun sait qu’il est devenu compliqué de s’en passer… Surtout en week-end ou en vacances, tant les applis mobiles se multiplient dans le domaine touristique. Mais c’est parfois encore plus compliqué de trouver de quoi le recharger. Or, quand le smartphone sert de GPS pour un circuit à vélo, d’appareil photo, de guide touristique ou contient les coordonnées du camping ou de la chambre d’hôtes qui accueille le cyclotouriste le soir, une panne de batterie peut s’avérer pénible et gâcher les vacances !

Avec des bornes en libre-service disposées régulièrement sur le territoire des châteaux à vélo, plus de panique si le voyant rouge s’allume : il est désormais possible de recharger les outils mobiles partout. Même en cas d’oubli de chargeur ! Car les bornes CharLi Charger disposent d’une prise USB et de cinq cordons équipés de connectiques adaptées à tous les types d’objets connectés : smartphones (Iphone et Androïd), tablettes, e-cigarettes, … Il suffit de brancher l’appareil et hop c’est parti !

Un succès dont témoigne Célia Couderc, responsable de la Maison des vins de Cheverny : « Le CharLi Charger a un succès fou ! C’est un service gratuit très fonctionnel pour les visiteurs. Ils en sont ravis ! »

Le chargeur d’une jeune start-up

L’Office de Tourisme a fait appel à la start-up CharLi Charger pour cette commande. Lancée fin 2014, la jeune entreprise parisienne a déjà commercialisé 1500 bornes dans près de 500 lieux publics en France. Il faut dire que le produit est séduisant : d’une dimension de 14 x 18 cm, les bornes sont elles-mêmes autonomes en batterie et se posent facilement sur un comptoir. Un anti-vol garantit qu’elles resteront en place ! Et elles peuvent recharger jusqu’à 6 objets en même temps.

Personnalisables, les bornes CharLi Charger ont été habillées au logo de la destination Blois-Chambord, ce qui garantit leur visibilité et celle de l’Office de tourisme.

Et via le QR Code présent sur le boîtier, les touristes peuvent en profiter pour télécharger l’application mobile Blois-Chambord.

Effacer vos traces n’a jamais été aussi simple

AdaptiveBee poursuit ses efforts pour son navigateur, UR, axé sur la sécurité et la confidentialité d’utilisateur en ligne. L’objectif d’AdaptiveBee est d’offrir un navigateur auquel les gens font confiance, avec des outils pratiques qui les aident à protéger leurs données et gagner du temps en ligne.

La dernière fonctionnalité, le mode Ninja​, répond parfaitement à ces objectifs en permettant à l’utilisateur d’avoir davantage de contrôle sur ses données personnelles en ligne. UR est le premier navigateur qui propose, côte à côte, un onglet Ninja (navigation privée) et un onglet normal sans avoir besoin d’ouvrir une nouvelle fenêtre.

Chaque fois que vous activez le mode Ninja, tout l’historique de navigation créé depuis l’ouverture du site web est supprimé, y compris l’historique précédent l’activation du mode Ninja. Et encore mieux : cette fonctionnalité permet à l’utilisateur d’ajouter à la liste Ninja tous les sites qu’il souhaite ouvrir automatiquement dans ce mode.

D’un seul clic, l’utilisateur peut protéger ses données personnelles en ligne efficacement, sans avoir à ouvrir une nouvelle fenêtre ou devoir supprimer son historique de recherches, comme c’est le cas pour d’autres navigateurs.

Le mode Ninja est facile à reconnaître car l’onglet et le logo UR sont de couleur noire. Le mode Ninja n’est qu’une première étape pour la start-up qui travaille actuellement sur un gestionnaire de mot de passe intégré et une gamme encore plus performante d’outils de confidentialité.

A propos d’UR

UR est un navigateur internet à la fois rapide et fiable proposant à ses utilisateurs les outils nécessaires pour la protection de leurs données en ligne. Avec le blocage de cookies tiers, de mouchards invisibles et de signalements à Google, les utilisateurs sont hautement protégés, sans besoin d’ extensions externes. Un bloqueur de publicités et une suite d’outils de confidentialité offre les besoins nécessaires pour protéger sa confidentialité en ligne. Basé en France, UR est une alternative européenne aux géants de l’internet américain et chinois qui dominent le marché.

À propos d’AdaptiveBee

Chez AdaptiveBee, nous concevons et développons les applications mobiles et PC/Mac qui aident nos utilisateurs protéger leurs données en ligne. Avec des fonctionnalités faciles à utiliser, nous nous efforçons de donner à nos utilisateurs le contrôle de leurs données, quel que soit leur niveau de technologie.

Vulog recrute son nouveau CTO dans la Silicon Valley : François Colon

Paris, France – 4 Mai 2017 – Vulog, start-up française leader mondial des technologies d‘autopartage de nouvelle génération (free-floating), annonce la nomination de François Colon comme CTO et un plan de recrutement de 20 ingénieurs supplémentaires d’ici la fin 2017. Suite à son implantation aux USA en 2016 et le lancement de plusieurs projets majeurs ces derniers mois, Vulog recrute François Colon pour superviser l’équipe technique et supporter la forte croissance de la société.

« Nous sommes très heureux d’accueillir François au sein de l’équipe pour accompagner notre fort développement à l’international », indique Grégory Ducongé, Directeur Général de Vulog. « L’expertise de Vulog dans les technologies d’autopartage est aujourd’hui reconnue à l’échelle mondiale, nous réalisons plus de 90% de notre chiffre d’affaires à l’export ».

La mission de François Colon sera de préparer la plateforme Vulog pour opérer plus de 100.000 véhicules et l’étendre à de nouveaux services de mobilité. Il devra également organiser l’intégration des 20 nouveaux ingénieurs qui rejoindront l’équipe dans les mois à venir.

Avec plus de 25 années d’expérience dans des start-ups en France et dans la Silicon Valley, François a une expérience reconnue dans les systèmes d’information et l’entreprenariat. Il est un des pionniers du web et a participé à la création de l’un des premiers moteurs de recherche dans le monde : Eureka.fr. Avant de rejoindre Vulog, François a notamment cofondé Miyowa, société spécialisée dans les plateformes et technologies de messageries instantanées pour smartphone. Miyowa a été vendue à Synchronoss en 2012 pour 60 millions de dollars.

« Je suis très heureux de participer à la construction de la plateforme qui demain permettra le partage de centaines de milliers de véhicules dans le monde et contribuera à changer la façon dont nous nous déplaçons quotidiennement » indique François Colon. « J’ai été particulièrement motivé par l’ambition de Vulog de devenir le leader des solutions technologiques de mobilité partagée ».

A propos de Vulog

Vulog, start-up française, est le leader mondial des technologies d’autopartage de nouvelle génération (« Free Floating / One Way »). La société propose une solution technologique complète : technologie embarquée, plateforme logicielle et applications mobiles. Mise à disposition des opérateurs de mobilité, ces derniers peuvent ainsi mettre en place leur service d’autopartage de nouvelle génération en un temps record. La société, experte dans l’accompagnement de projets de grande ampleur – flottes de plus de 250 véhicules – accompagne ses clients partout dans le monde. Exemples : PSA/emov à Madrid, Evo à Vancouver, Communauto à Montréal, Green Mobility à Copenhague, Mevo en Nouvelle Zélande, etc…

Publier les articles de son blog sur les réseaux sociaux avec RSSFlare.com

Le RSS est une ressource sur Internet dont le contenu est produit automatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonction des mises à jour d’un site Web. Les flux RSS sont des fichiers XML qui sont souvent utilisés par les sites d’actualité et les blogs pour présenter les titres des dernières informations consultables.

Pour lire ces flux RSS, on utilise un agrégateur de flux RSS, il analyse automatiquement le code et vous le renvoi sous un format lisible.

Pourquoi publier sur les réseaux sociaux ?

Publier sur les réseaux sociaux est important, cela permet de remplir votre flux d’actualité avec du contenu, et cela créé de l’engagement avec vos followers sur Twitter ou vos fans sur Facebook. Vous n’avez peut-être pas le temps de gérer vos flux d’actualités ? Comment faire pour remédier à ce problème ?

Partager automatiquement du contenu sur les réseaux sociaux

Pour partager du contenu sur les réseaux sociaux, il est possible d’utiliser un service qui le fait à votre place, il en existe un tas sur Internet mais penchons-nous sur la solution de RSSFlare.

RSSFlare.com est un service Web qui permet de partager les articles de ses flux RSS sur LinkedIn, Twitter, Facebook et les pages Facebook. Il récupère les articles selon une fréquence que vous choisissez.

  • Vous pouvez définir la fréquence de publication
  • Vous pouvez définir le nombre d’article que vous voulez relevez
  • Vous pouvez ajouter un texte avant et après la publication
  • Vous pouvez relever les articles qui contiennent certains mots-clés
  • Vous pouvez activer l’option « Hashtagify » (voir plus bas)

L’option « Hashtagify » est un service d’intelligence artificielle qui est capable de proposer des Hashtags selon le contenu d’une page. Si une page contient les mots-clés « Facebook », « Live », et « Mark Zuckerberg », ils seront proposés en tant qu’Hashtags dans la publication sur les réseaux sociaux.

Pour le moment, il est possible d’envoyer les publications sur votre compte LinkedIn, votre compte Twitter, votre compte Facebook et vos pages Facebook. Et c’est gratuit, profitez-en !

Modern Times Group renforce sa participation au sein du développeur InnoGames

  • MTG investit 82,6 millions d’euros, et dispose désormais de 51% des parts d’InnoGames, contre 21% auparavant
  • Un chiffre d’affaires en hausse de 25% pour InnoGames en 2016, à 130 millions d’euros avec un BAIIDA de 20% et un REX de 16% environ

Le groupe médias suédois Modern Times Group poursuit son incursion dans l’industrie du jeu vidéo, en augmentant sa participation au sein du développeur allemand InnoGames. Après avoir fait l’acquisition de 21% des parts du spécialiste du jeu en ligne sur navigateur et mobile en octobre 2016, MTG investit 82,6 millions d’euros et possède désormais 51% de ses parts. Comme le statuait l’accord signé l’année dernière, la valorisation du studio de développement est restée la même, à 260 millions d’euros pour 100% des parts. La consolidation sera effective à compter du 1er mai. InnoGames est le créateur de six jeux en ligne à succès dont Forge of Empires, Guerre Tribale et Elvenar.

InnoGames affiche un taux de croissance annuel composé de plus de 20% sur les trois dernières années, avec 25% de croissance en 2016, pour atteindre 130 millions d’euros. La section mobile est le fer de lance de cette accélération, avec plus de la moitié des nouveaux utilisateurs inscrits venant des plateformes nomades. Fort de cette dynamique, InnoGames développe actuellement différents jeux uniquement sur mobile. Le développeur annonce par ailleurs un BAIIDA (ou EBITDA) de l’ordre de 20%, et un REX (ou EBIT) de 16% environ en 2016.

« Le chiffre d’affaires de l’industrie du jeu vidéo devrait atteindre 113 milliards de dollars d’ici 2018, et le jeu PC et mobile représente 45% de cette manne, en plus d’être le secteur à la croissance la plus forte. » déclare Jørgen Madsen Lindemann, Président et CEO de MTG. « InnoGames est une entreprise performante dotée de produits fabuleux, et elle a déjà plus de succès que ce que nous espérions au moment de notre premier investissement. Nous avons appris à connaitre la talentueuse équipe d’InnoGames ces six derniers mois, et nous sommes impressionnés par la stratégie, la culture, les performances et le management de l’activité. »

« Le nouveau chapitre de l’histoire d’InnoGames s’ouvre aujourd’hui. » déclare le CEO d’InnoGames Hendrik Klindworth. « Nous avons bâti InnoGames pour créer de grands titres auxquels les gens veulent jouer pendant des décennies, et nous avons déjà conçu six jeux appréciés par des millions de joueurs chaque jour. Avec MTG, nous allons conserver notre esprit d’entreprise et notre culture singulière, tout en amenant nos nouveaux jeux vers un public encore plus large à l’échelle mondiale. »

« Le jeu vidéo va devenir un secteur de plus en plus important pour nous. Il complète parfaitement nos activités eSport et MPN, en plus de s’affirmer comme l’une des formes de divertissement numérique à la croissance la plus forte. InnoGames est une première étape dans le développement de la troisième verticale de MTGx, et correspond parfaitement à notre stratégie de devenir une société de divertissement numérique globale. Nous sommes impatients de construire, tous ensemble, une entreprise encore plus fructueuse. » conclut Arnd Benninghoff, MTG Executive Vice President et CEO de MTGx.

A propos de MTG

MTG (Modern Times Groupes MTG AB (publ.)) est un groupe leader dans le domaine du divertissement numérique, et nous forgeons l’avenir du divertissement en connectant les consommateurs avec le contenu qu’ils aiment d’un maximum de façons possible. Nos marques populaires sont relatives à la production de contenus, la TV, la Radio, l’eSport, et sont disponibles dans le monde entier. MTG est né en Suède, et nos activités sont listées au Nasdaq Stockholm (MTGA et MTGB).

A propos d’InnoGames

InnoGames est un développeur de jeux vidéo sur mobile et navigateurs basé à Hambourg, avec une succursale à Düsseldorf. Ses jeux sont disponibles sur PC, tablettes et smartphones, aussi bien sur les systèmes d’exploitation iOS qu’Android. Depuis sa création en 2007, InnoGames a publié six jeux : Guerre Tribale, Tribal Wars 2, The West, Grepolis, Forge of Empires et Elvenar.

Premier Hackathon de La Rochelle du 21 au 23 mars 2017

La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars 2017 au Musée maritime, Place Bernard Moitessier. La soirée d’ouverture aura lieu mardi 21 mars à 18 heures au Musée maritime. La remise des prix se déroulera en public jeudi 23 mars à partir de 18h30 en présence de Jean-Vincent Placé, Secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’État et de la Simplification et de Mathieu Hazouard, Conseiller Régional délégué de Nouvelle-Aquitaine en charge de l’Economie Numérique et du Très Haut Débit.

L’événement réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville de La Rochelle. Un jury récompensera le meilleur prototype de programme tant du point de vue technique que créatif et utile. Le lauréat du Hackathon La Rochelle 2017 recevra 20 000 euros de la Ville de La Rochelle pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale, aux tests et à la promotion.

Ce rendez-vous sera l’occasion d’accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées,jeudi 23 mars de 9 heures à 18 heures au Musée maritime pour une journée de rencontre des acteurs numériques de la Nouvelle-Aquitaine. S’appuyant sur des exemples concrets, élus, experts et public échangeront sur le cadre réglementaire et les avantages de l’Opendata pour les territoires. L’opération est organisée par les interconnectés ou Réseau des territoires innovants, porté par l’Assemblée des Communautés de France. Ils représentent la première association nationale de diffusion des usages numériques pour les collectivités françaises.

ATMO Auvergne Rhône-Alpes créé son application mobile Air to Go

L’observatoire Atmo Auvergne-Rhône-Alpes lance aujourd’hui son service mobile Air to Go pour se déplacer en respirant un air de meilleure qualité. Avec ce service, l’utilisateur vérifie par géolocalisation l’état de la qualité de l’air ambiant à l’endroit où il se trouve et en tous points du territoire; repère les lieux à proximité les moins exposés à la pollution; est alerté lorsqu’il entre dans une zone à risque ou concernée par un épisode de pollution; calcule la qualité de l’air sur son trajet et dispose de parcours alternatifs pour respirer un air plus sain.

Air to Go met dans la poche des « rhônalpins » ses données de prévision quotidienne les plus précises jusqu’à l’échelle de la rue pour les agglomérations de Lyon, Grenoble, Saint-Etienne et Annecy – et au kilomètre pour le reste du territoire « rhônalpin » – pour la veille, le jour-même et le lendemain.

Avec Air to Go, il est enfin possible d’allier aisément mobilité et bien-être en tenant compte de la qualité de l’air pour organiser ses déplacements, ses balades, ses activités sportives ou de loisirs en plein air.

Air to Go est disponible gratuitement dès aujourd’hui sur l’App Store et sur le web à l’adresse : www.airtogo.fr

Une version sur Android est prévue courant 2017.

La start-up française SnapPress, spécialiste de l’imprimé augmenté

La start-up française SnapPress, spécialiste de l’imprimé augmenté, lance DROP, la 1ère chaîne en réalité augmentée.

SnapPress, start-up innovante spécialisée dans l’imprimé augmenté, lance la première chaîne de réalité augmentée sous le nom de DROP. Une levée de fonds d’1M€ d’amorçage obtenue auprès des holding Prenant et SEPFI permettra à cette jeune pousse parisienne d’asseoir son implantation dans la France entière.

Qu’est-ce que SnapPress?

SnapPress est le 1er navigateur sur papier. Grâce à l’appareil photo des mobiles ou tablettes, les utilisateurs de SnapPress pourront «snaper» tous types d’imprimés (magazines, livres, packagings, affiches, etc…) pour révéler des contenus numériques qui s’y cachent. C’est une nouvelle expérience de lecture qui donne l’accès à une multitude d’informations (vidéo, jeux, animations 3D, offres, contenus exclusifs et bien plus encore, etc…).

Christophe Bossut, co-Founder de SnapPress, pourquoi et comment est née SnapPress ?

Guy Le Hénaff, fondateur et directeur d’Hurricodes Inc., et moi nous connaissons depuis plus de 20 ans. Nous avons tous les deux un parcours technique dans le prépresse. Nous nous sommes retrouvés en 2013 sur des projets communs concernant le papier connecté au sein du Groupe Revue Fiduciaire. Le Groupe Revue Fiduciaire connaissait alors un grand succès avec sa nouvelle application de papier augmenté GRF+ (application qui actualise en temps réel des ouvrages publiés par le Groupe et qui permet d’accéder à un moteur de recherche sur le fonds connecté). L’engouement des utilisateurs nous a fait penser qu’un usage BtoC était accessible. Nous avons alors décidé de lancer un navigateur universel. Imaginez : Chrome, Safari, Internet Explorer ou encore Mozilla Firefox disponibles sur papier! L’idée de SnapPress était née, réconcilier papier et nouvelles technologies grâce à la réalité augmentée.

Une rencontre décisive : Guillaume Benech, le plus jeune éditeur de France

C’est à ce moment que je rencontre Guillaume Benech, le plus jeune éditeur de France, lauréat des Digischool Hype Award 2016. À 16 ans, Guillaume avait déjà fondé sa maison d’édition, L’Petit Mardi, et publié une saga jeunesse chez l’éditeur Michel Lafon. Déçu par le lancement internet de sa revue qui n’atteint pas le succès escompté, il constate que son lectorat lui préfère finalement la version imprimée. Convaincu que papier et digital se complètent, il décide d’allier les deux et découvre SnapPress qu’il adopte dans son travail d’édition et de journalisme. Ses lecteurs adhèrent à SnapPress mais sont frustrés de n’être que spectateurs. Pour combler cette frustration, SnapPress propose alors à Guillaume un service qui permettrait à chacun de déposer et révéler des commentaires en réalité augmentée sur tous types d’imprimés. Le DROP est créé et Guillaume devient le premier rédacteur à utiliser la réalité augmentée pour interagir avec la presse en déposant ses billets d’humeur sur les articles de presse et unes de journaux, c’est un néo-journaliste. Ses followers sont notifiés dans leur fil d’actualité chaque fois que Guillaume dépose un Drop.

Guillaume, comment utilisez-vous le Drop dans votre quotidien?

Je l’utilise pour tout! Une «critique de cinéma» sur les affiches de films, un « tag virtuel » sur les œuvres d’art, je fais une caricature des politiques sur leurs affiches de campagne, c’est très ludique! Je laisse des commentaires sur tout ce qui m’entoure et j’invite mes amis. La communauté des DropR s’agrandit vite.

Comment faire pour « Droper » ?

Pour utiliser SnapPress et droper : Télécharger l’application Snappress sur les stores puis « snaper » ce communiqué ou n’importe quel visuel. Si le support a déjà été “dropé”, des messages et contenus supplémentaires se révèlent comme par magie, grâce à la réalité augmentée. Si aucun Drop n’a encore été déposé, l’utilisateur est alors invité à en créer un puis à le partager grâce à son compte Facebook. Les utilisateurs peuvent réagir aux Drops déjà déposés en postant des commentaires à la manière d’un forum.

URBAN FACTORY toujours parmi les leaders sur le marché des Powerbanks 2016

Selon les résultats de l’étude GfK, institut d’étude smart data de référence mondiale, URBAN FACTORY apparaît une nouvelle fois comme l’un des leaders des ventes de batteries nomades sur le marché français et ce, sur
l’ensemble de l’année 2016.

L’institut GfK détaille les performances et tendances observées sur le marché français des Powerbanks à travers son bilan 2016 Panel Market. C’est sur la base de ces observations que le positionnement d’URBAN FACTORY sur le marché des batteries de secours se trouve conforté. On peut ainsi noter que la marque française représente 13,5% de parts de marché et que cette donnée est en nette augmentation sur la base des derniers chiffres transmis par GfK De plus, parmi le Top 10 des Powerbanks les plus vendues sur le marché hexagonal, on ne compte pas moins de quatre modèles de la marque française. Spécialiste de la « bagagerie » informatique et des accessoires multimédia, URBAN FACTORY est reconnue sur le marché de la batterie externe depuis bientôt 4 ans. Dès 2013, la marque fait le focus sur les batteries nomades et depuis, elle offre une réelle diversification en proposant un large choix aussi bien en termes d’ esthétique que de puissances mais aussi de technologies. Notons que, sur le seul segment des batteries ayant une capacité supérieure à 5200 mAh, URBAN FACTORY est propulsée parmi les leaders des ventes et atteint 14,8% du marché global.

Une consécration pour l’acteur favori du marché des powerbanks

Les nouveaux chiffres GfK révèlent les performances de la catégorie des Powerbanks sur le marché et renforcent incontestablement la stratégie commerciale de la marque. Les efforts concentrés autour de la pertinence des gammes et de la force commerciale sont aujourd’hui récompensés. « Cette étude vient clairement soutenir nombre de nos choix stratégiques notamment celui de développer le segment des batteries externes et de s’imposer comme un acteur majeur et incontournable sur ce marché. » annonce Thierry Zeitoun, Fondateur et PDG de la marque. URBAN FACTORY reste fidèle à sa philosophie et à sa volonté d’ apporter une offre différenciatrice sur le marché de l’accessoire multimédia et plus spécifiquement celui de la batterie externe en conjuguant mobilité, innovation et design. Si l’année 2016 vient conforter la marque dans sa stratégie commerciale, l’année 2017, elle, sera ponctuée de belles annonces produits.

L’année 2016 marquée par le phénomène Pokémon Go

Si les ventes de batteries croissent rapidement ces dernières années (plus d’1.2 million de pièces vendues en 2015 contre 340 000 en 2014), le nombre d’unités vendues au global sur l’année 2016 conforte la croissance de ce segment de marché avec plus d’1.8 million de batteries.

Il est à noter que le mois de juillet 2016 a vu cette tendance se confirmer de manière significative grâce au lancement de l’application Pokémon GO qui est venue pulvériser les ventes de batteries externes.

Sur un seul mois d’été, le marché français a vu environ 350 000 pièces s’écouler. Une grande première !